"OUVERTURE DES PORTES"
30/09 - 07/10/ 2004

La même équipe est prête pour cette session de formation. Jutta avait encore une fois fait le voyage de l’Allemagne. Aidée par l’équipe de l’IMEI, elle avait préparé tous les différents éléments de la plongée (parachute, corde, sacs du parachute..) avant l’arrivée de Patrick.

Pendant l’entrainement, supervisée et assistée par Alaa Eldin, elle en a profité pour établir son propre record personnel de plongée. Pour ce voyage,

Patrick est accompagné de sa fiancée, Isabelle. Il est étonnant de voir à quel point elle peut être confiante : « Je plonge avec Patrick depuis quatre ans, je sais de quoi il est capable, le monde ne s’en rend pas encore compte ».

Isa et Patrick
Immersion

Cet entrainement  marque un changement radical dans la préparation de Patrick. Il n’a jamais été aussi détendu.

Patrick a passé les deux premiers jours à s’entraîner sur une faible profondeur. Toute l’équipe était perplexe car par rapport aux entraînements précédents, Patrick semblait revenir en arrière.

Il a atteind une profondeur incroyable en chute libre si vite, et il était là, acceptant d’augmenter son temps de plongée par un facteur de 2 ! Chaque jour pendant le briefing, on lui posait la même question « POURQUOI ? ÊTES-VOUS SÛR ? », mais il gardait ce sourire ironique et répondait la même chose « …croyez-moi, je sais ce que je fais, la profondeur n’est pas importante, la technique l’est ! Et une fois de plus, il l’a prouvé. 

En remontant de sa plongée du 2ème jour, qui ne m’a pas semblé particulièrement impressionnante en termes de profondeur (par rapport à ce qu’il avait déjà fait), je l’ai vu rire et je l’ai entendu crier de joie. J’ai demandé à Isabelle ce que cela signifiait, mais tout ce qu’elle a pu dire, c’est « …c’est incroyable, IL EST PRÊT ».

Patrick a maintenant ouvert les portes de la profondeur dont il rêvait. Les plongées suivantes n’ont fait que confirmer sa préparation.

Il est passé d’une faible profondeur de 72 m à une profondeur de 100 m en une seule plongée. Pour les plongées extrêmes qui ont suivi, Patrick est assisté par l’équipe de recherche et de sauvetage de la mer Rouge.

Après le cinquième jour d’entraînement, il nous a souri et nous a dit : « Maintenant, je suis prêt, et vous ? « 

Ils recherchent un boîtier de caméra sous-marin capable de résister à 200 mètres. Patrick a complètement terminé sa préparation technique. Difficile à comprendre comment un homme peut se sentir à l’aise de plonger sans masque et d’inonder ses sinus avec de l’eau salée.

Patrick
Scroll to Top
error: Alert: Content selection is disabled!!